Après plus de 15 ans d’activité dans des sociétés d’assurances, bancaires et plusieurs chez DL, lorsqu’on me demande ce qui me plait dans mon métier, ma réponse est toujours la même : trouver des solutions ! De fait, mon job consiste à évaluer une situation, prendre conscience des enjeux, chiffrer la faisabilité du projet et finalement livrer la solution la plus satisfaisante pour mes clients. Autant dire que cela demande de la patience, de l’écoute et des compétences pour résoudre les problèmes. Je peux vous donner un exemple concret : dernièrement, un client m’a contacté pour une aide dans le cadre de sa recherche de financement. Son but était de faire l’acquisition d’un appartement à Neuchâtel, afin de pouvoir profiter d’une paisible retraite anticipée.

Il m’a expliqué que l’une de ses connaissances lui a recommandé de me contacter car il désespérait de trouver une solution. Effectivement, malgré les garanties proposées, les différentes banques avec lesquelles il entretient des relations d’affaires,  lui ont refusé le crédit souhaité.

Lors de notre premier entretien, il m’a fait part des problématiques rencontrées dans les démarches visant à lui permettre de réaliser son souhait. En prenant connaissance de son dossier, j’ai réalisé que le client vit en concubinage et que sa retraite anticipée est prévue dans six mois. Par ailleurs, j’ai aussi constaté que les principales difficultés résultaient du manque de clarté de sa demande et d’une gestion malhabile des négociations avec les différents intervenants.

J’étais alors en possession de toutes les données pour lui proposer la solution suivante : sa compagne devient copropriétaire et codébitrice de l’emprunt et on se charge de lui trouver un établissement financier qui accepte de financer le montant à 100% de son achat, le temps qu’il puisse disposer du montant en capital de sa caisse de pension, soit au moment de sa retraite, lui permettant de rembourser le montant d’emprunt et de respecter les normes en la matière, soit un financement en 1er rang.

Là, arrive mon moment préféré de l’histoire, le happy end ! Et oui, c’est possible (parfois) dans la vie réelle ! J’avais face à moi, un homme heureux de constater que son rêve allait se concrétiser. La suite ? Il a accepté ma proposition, nous avons mis en place le financement souhaité et le client et sa compagne seront propriétaires de leur bien début de l’année prochaine !